Détail de la notice
Titre du Document
Glucides, lipides et satiété, une question de temps ? : Peut-on conseiller les glucides ad libitum dans la prise en charge nutritionnelle de l'obésité
Carbohydrate, fat and satiety, a matter of time ?
Auteur(s)
ROMON Monique
Résumé
Cet article examine les effets respectifs des glucides et des lipides sur les processus de rassasiement et de satiété. Les lipides favorisent une augmentation de l'apport alimentaire, à la fois par leur densité énergétique élevé et leur palatabilité. Dans la période post prandiale, les lipides ont un pouvoir satiétant aussi important que les glucides ; les deux types de nutriments stimulent les récepteurs de l'intestin grêle, mais une partie du pouvoir satiétant des lipides, est lié à la stimulation de la cholécystokine, alors que celui des glucides passe par l'insuline. L'effet satiétant de l'alimentation sur le long terme, est en partie médiée par la leptine. Comme la stimulation de la leptine par l'apport alimentaire est liée à l'insuline, l'énergie apportée par les lipides stimule moins la sécrétion de leptine. Ces mécanismes permettent de mieux comprendre comment une alimentation riche en lipides peut favoriser un apport énergétique élevé, toutefois le pouvoir satiétant des glucides étant en partie lié à leur pouvoir insulino-sécréteur, il pourrait être atténué dans les états d'insulino-résistance.
Editeur
Masson
Type du document
Conférence : Journées Francophones de Nutrition, 3, Tours, FRA, 2000-12
Identifiant
ISSN : 0007-9960 CODEN : CNDQA8
Source
Cahiers de nutrition et de diététique A. 2001, vol. 36, n° 5, pp. 322-326 [bibl. : 31 ref.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :