Masque tissu : la protection pour le visage lavable

La pandémie du Coronavirus (aussi appelé Covid-19) a changé notre façon de considérer la protection contre les microbes et les virus volatiles. Ces derniers peuvent en effet rester en suspension dans l’air pendant quelques minutes, suite à des projections de salive ou de mucus nasal. Il est alors facile d’être exposé au danger, sachant que le France compte désormais plus de 17 000 morts depuis le début de l’épidémie. Pour se protéger : porter des gants, mais aussi un masque. Ces derniers étant prioritairement réservés aux professionnels de santé, il est parfois nécessaire d’être créatifs. C’est pour cela que nous vous expliquons comment fabriquer vos propres masques en tissu, pour vous prémunir du Coronavirus.

Qu’est-ce qu’un masque en tissu lavable ?

masque tissuUn masque en tissu lavable est un masque qu’un particulier peut fabriquer. Vous pouvez les obtenir auprès d’associations ou d’artisans qui les fabriquent ; pour l’occasion. Mais il est très facile de les fabriquer soi-même, comme vous allez le voir. Même les personnes qui n’ont aucune connaissance en couture peuvent en confectionner. Cela a pour but de se protéger contre le coronavirus ; alors que la France est confrontée à une véritable pénurie de masques jetables.  Il est facile à comprendre qu’ils soient à réserver en priorité au personnel soignant. Pour autant la population, confrontée de plein fouet à la contamination, peut agir en fabriquant plusieurs masques qui pourront être réutilisables.

Pour répondre au besoin urgent, des masques ont été commandés dans différents pays. Certains se sont d’ailleurs proposés pour en envoyer, gracieusement, à la France. Dans l’attente de leur réception, vous pouvez tout à fait confectionner vous-même un ou plusieurs masques, à utiliser lors de vos déplacements les plus indispensables. Ces derniers, afin de respecter l’ordre de confinement, sont à limiter autant que faire se peut. Le port de ce masque en tissu, une fois que vous l’aurez réalisé par vous même ou acheté, devra être automatique et ce, jusqu’à la fin de l’épidémie du coronavirus.

Pourquoi utiliser un masque visage ?

Il est important, pour stopper la pandémie, de suivre les directives de l’Académie de Médecine, entre autres. Celle-ci préconise le port obligatoire du masque, dès lors que l’on sort de chez soi. Certains trajets sont obligatoires pour le travail ou se ravitailler. Chaque personne que vous croisez à moins d’un ou deux mètres peut potentiellement être porteuse du virus. Vous-même, tout en étant asymptomatique (c’est-à-dire que vous ne présentez aucun des symptômes qui permettent d’identifier le virus), pouvez avoir la maladie.

nos masques en tissus refdoc

Celle-ci se transmet via les sécrétions salivaires (postillons) ou les éternuements. Toute projection peut atteindre une personne. Il suffit alors que cette dernière touche cette gouttelette et mette la main à la bouche pour être infectée. Le masque visage est donc une protection pour vous mais aussi pour les autres. Toutefois, la France doit faire face à de nombreuses ruptures de stock de masques chirurgicaux, que ce soit en pharmacies ou sur Internet. Aussi, de nombreuses personnes se tournent désormais vers les masques anti-pollution comme alternative.

Masque visage maison en tissu : comment le fabriquer ?

Il est facile de confectionner un masque visage pour se protéger du coronavirus. Vous pouvez trouver des tutoriels sur Internet qui vous indiquent la marche à suivre si vous débutez en couture. Petite astuce mettez des élastiques à mettre derrière les oreilles plutôt que des lanières à attacher derrière la tête. Ces dernières pourraient se dénouer. Or, il est préconisé, une fois le masque mis, de ne pas y toucher avec les mains.

Pour être efficace, un masque doit couvrir le visage à partir de l’arête du nez pour se terminer au niveau du menton. Il doit en effet couvrir le nez et la bouche. La confection d’un masque à plis se fait de la manière suivante : vous avez besoin de deux morceaux de tissus de 20 x 20 centimètres, d’une paire de ciseaux et d’une bande élastique d’une vingtaine de centimètres (celui que l’on trouve dans les pantalons, par exemple). Sur une feuille en papier, dessinez un carré de 20 centimètres. Au milieu tracez deux lignes à 5 centimètres d’intervalle. En haut et en bas, délimitez votre feuille en trois bandes de 2,5 centimètres chacune.

coudre masque tissu

Assemblez les deux carrés de tissu en les cousant sur les 4 côtés. Posez le gabarit avec vos lignes sur le tissu pour le marquer. Pliez le tissu pour que la bande du milieu se retrouve sur le dessus. Les plus petites lignes étant repliées en accordéon, en dessous. Faites un rebord d’un centimètre en haut et en bas. Insérez dans chacun d’eux un lien de sac congélation, afin que le masque puisse tenir, sur l’arête nasale et le bas de la bouche.

Les deux élastiques sont à insérer dans les rebords et à faire tenir avec des aiguilles. Cousez, pour faire tenir le tout. Mettez un point de chaque côté des deux liens pour éviter qu’ils bougent dans le masque. Renforcez bien les points au niveau des élastiques pour que ceux-ci tiennent bien non seulement pendant le port du masque mais aussi aux lavages ! La confection d’un tel masque en tissu prend très peu de temps ; une trentaine de minutes sera nécessaire si vous cousez à la main, sinon, avec une machine, vous en aurez pour à peine 5 minutes. Quitte à fabriquer des masques, pendant cette période anxiogène, autant qu’ils soient jolis et colorés !

Les différents types de masques

Il existe différentes sortes de masques visage pour prévenir l’infection par le Coronavirus. Mais pas seulement. En effet, les masques sont également utiles pour ne pas attraper la grippe ou encore une gastro quand elles se déclarent, dans votre région.

Masque anti-projections

masque chirurgicalVous trouvez ainsi le masque anti-projections (dit chirurgical). C’est un modèle que l’on peut trouver au sein des hôpitaux. Ils sont en général peu épais et faciles à mettre. Ils visent à ne pas expulser de sécrétions afin de ne pas contaminer un patient, lors d’une opération ou de soins rapprochés. Les particuliers peuvent en obtenir en temps ordinaire sur simple prescription médicale, dans toutes les pharmacies. Ils sont à usage unique. Son efficacité est définie par la norme EN 14683. Quand une personne est atteinte par le Coronavirus, elle peut le porter pour ne pas transmettre le virus à son entourage. Mais son port est limité. En effet, dès qu’il est mouillé, il est impératif de le jeter dans la poubelle réservée aux ordures ménagères (pas dans la poubelle du recyclage). Après l’avoir jeté, il faut se laver soigneusement les mains.

Masque FFP2

Vous pouvez ensuite trouver des masques filtrants de type FFP2 ; qui protègent non seulement les personnes de l’entourage, mais aussi celle qui le porte. On le reconnait facilement car il incorpore un dispositif de filtration qui ressemble à un rond grillagé, au niveau du nez et de la bouche. Là encore, il est à usage unique ; même s’il peut être porté jusqu’à 8 heures. En cela, vous devez vous référer aux recommandations du fabricant. Ces masques FFP2 de protection respiratoire individuelle, sont à réserver aux personnes qui sont les plus susceptibles de contracter la maladie. Diabétiques, personnes en surpoids, ayant des problèmes cardiaques. On peut aussi parler des personnes âgées.

masque FFP3

Masque FFP3

Les masques FFP3 sont, quant à eux, sont normalement utilisés par les personnes travaillant dans le bâtiment, et ce, afin de ne pas respirer de produits toxiques (peintures, fibre de verre, poussière de plâtre…). La France n’ayant pas assez de masques, des initiatives fleurissent un peu partout dans le monde pour trouver des alternatives intéressantes. Nous venons de voir que le masque en tissu lavable et réutilisable peut en être une. Le Coronavirus reste plus ou moins longtemps sur certaines matières. Selon ces dernières, il est actif entre quelques minutes et deux jours ! Une différence de taille pour limiter la transmission des microbes.

C’est pourquoi il est conseillé de décontaminer toutes les surfaces que vous touchez, une fois que vous rentrez d’une sortie. Pour cela, utilisez une solution hydro alcoolique ou un produit permettant d’éliminer 99.9% des bactéries. Ces produits, de type javel, peuvent se trouver en grandes surfaces.

Des initiatives créatives dans le monde entier

Fort de cette connaissance sur le virus, une entreprise chilienne a décidé de confectionner des masques en polymère intégrant des fils de cuivre. Ce métal possède des propriétés antiseptiques qui permettraient de combattre efficacement un virus comme le Covid-19. Les masques que vous allez confectionner vont vous protéger du Coronavirus. Une fois cette épidémie enrayée, n’hésitez pas à laver et à ébouillanter vos masques pour être bien certains d’enlever toute trace de microbes.

Conservez-les dans un sac plastique hermétique (sac congélation), pour vous prémunir, ensuite contre les « simples » maux de l’hiver. Vous pourrez, grâce à ce geste qui a pris peu de temps, prendre soin de vous et des autres.