dossier abces dentaire
Accueil Soins dentaires Abcès dentaire : comment le reconnaître et le traiter ?

Abcès dentaire : comment le reconnaître et le traiter ?

Comment lutter contre l’abcès dentaire ? L’abcès dentaire est l’accumulation de pus liée à une infection bactérienne qui touche la gencive ou la dent. Il est souvent douloureux, mais peut aussi être indolore. En général, il se manifeste par un gonflement de la gencive ou du visage, des problèmes de mastication et une forte fièvre. Quand il n’est pas diagnostiqué à temps, il peut entraîner des complications graves. Mais, ne vous inquiétez pas, cette infection est facile à traiter. Les soins dentaires administrés dépendent de la localisation de la contamination. Il est donc important de déterminer les différentes formes ainsi que les symptômes y afférents afin de prendre les bonnes décisions.

Qu’est-ce qu’un abcès dentaire ?

abces dentaireUn abcès dentaire résulte d’une parodontite non traitée. Quand la poche parodontale s’infecte, les tissus aux alentours pourrissent et du pus s’évacue lorsque vous effectuez une pression. Par conséquent, la dent devient mobile et vous ressentez des douleurs sévères. Dans ce cas, on parle d’un abcès localisé entre la dent et la gencive. Ce genre de mal de dents généralement les personnes ayant des soucis de déchaussement dentaire ou qui s’est fait extraire une dent de sagesse.

S’il s’agit d’un abcès apical, ce dernier se caractérise par une douleur atroce lorsque vous mâchez quelques choses. Il peut être lié à une fracture dentaire, à une carie profonde ou encore à une dent que vous n’avez pas soignée depuis longtemps. Ces trois situations entraînent souvent la prolifération des bactéries. En outre, un abcès dentaire peut être chronique ou aigu. Dans la première situation, il y a une formation et une évacuation de pus désagréable au niveau de la bouche.

Les différentes formes d’abcès dentaire

Comme il a été dit plus haut, les abcès dentaires se différencient à partir de leur localisation. L’abcès dentaire sous couronne se retrouve dans les tissus qui entourent la couronne dentaire. Cette infection est également connue sous le nom de « abcès péricoronaire ». Elle se caractérise par une douleur intense et soudaine parfois très accentuée tout autour de la racine de la dent affectée. Suite à l’évacuation du pus, la gencive est enflammée et la personne concernée présente une mauvaise haleine inhabituelle. Le gonflement de la gencive est gênant et douloureux quand vous ouvrez la bouche. Le patient souffre de fièvre et d’une fatigue importante.

Ce type d’abcès dentaire est dangereux. S’il n’est pas traité à temps, il est fort possible que les parois se rompent et l’infection touche la matrice osseuse de la dentition. Ainsi, n’hésitez pas à appeler votre dentiste pour prendre un rendez-vous si l’un des symptômes énoncés ci-dessus survient. Il y a aussi une autre forme d’abcès dentaire qui est moins nuisible que le précédent. Il s’agit d’une infection latente ou dormante qui n’engendre aucune douleur particulière, sans pour autant être moins dangereuse. Pour la détecter, il faut faire une radio complète de votre santé bucco-dentaire.

Comment reconnaître la présence d’un abcès dentaire ?

Le signe le plus fréquent d’un abcès dentaire est bien évidemment une souffrance intense au niveau de la gencive ou de la dent infectée. Ces dernières auront tendance à rougir et une sensation de chaleur accompagnée de saignement peut apparaître. Cette sensation survient subitement et à tendance à s’amplifier dans les heures ou les jours qui suivent. Chez certaines personnes, la douleur se propage jusqu’aux oreilles, à la mâchoire et au cou à cause des connexions nerveuses.

Les premiers jours, le patient ressent diverses sensations désagréables comme la fatigue, la fièvre, des troubles du sommeil. Il a des difficultés à ouvrir la bouche vu que son visage commence à gonfler. À part cela, il a du mal à avaler et à bouger la langue. Il a une hyper sensibilité aux aliments et boissons chaudes ou froides. En plus de la douleur lancinante de l’abcès, un malaise intense survient lors de la mastication.

Après ces symptômes, du pus verdâtre ou jaunâtre commence à apparaître. Une substance blanchâtre se manifeste tout autour de la zone affectée. Vous aurez un goût désagréable dans la bouche, une mauvaise haleine et des saignements mélangés avec la salive. Cela vous mettra sur la piste de l’abcès dentaire. Faites attention, une réaction inflammatoire bénigne est tout à fait différente d’un abcès dentaire. La première situation est due à de la nourriture coincée entre les dents ou une réaction suivant un œdème lors de l’extraction d’une dent de sagesse.

Les causes de l’abcès dentaire

Il y a plusieurs causes qui peuvent être à l’origine de l’apparition de pus dans les tissus qui entourent la racine de la dent affectée.

Infection de la pulpe

La première raison est l’infection de la pulpe ou de la cavité centrale des dents. Cet espace renferme les vaisseaux sanguins ainsi que les nerfs. L’une des causes fréquentes de l’abcès est également la fracture dentaire suite à un choc récent ou non, les caries non soignées sans oublier la parodontite.

carie dentaire

Carie dentaire

Dans le cas de la carie dentaire, cette dernière évolue en quatre phases bien distinctes. Elle progresse toujours de l’extérieur vers l’intérieur. Les caries commencent par détruire l’email, ensuite la dentine qui est souvent moins coriace. À ce stade, le patient ressent une douleur insupportable lorsqu’il avale des aliments chaud ou froid, trop sucré ou trop acide. Lors de la troisième phase, les bactéries progressent et atteignent la pulpe de la dent. La souffrance devient plus régulière et un peu plus forte. À ce dernier stade, l’infection touche les tissus tels que les ligaments, la gencive et les os. Les microbes se déplacent dans le sang et peuvent atteindre les organes comme les reins, le cœur, les articulations ainsi que les yeux. Dans ce cas, il faut intervenir en urgence.

Infection d’un dent de sagesse

Parfois, l’infection d’une dent de sagesse entraîne la formation d’abcès dentaire. La couronne de la dent de sagesse est toujours recouverte d’un tissu. Ce dernier peut s’infecter à cause des résidus alimentaires ou des germes qui se logent entre la dent et les tissus. Au final, cela génère un abcès dentaire.

Comment traiter l’abcès dentaire ?

Le traitement d’un abcès dentaire consiste à nettoyer, à assainir et à reconstruire la zone atteinte. Ce geste effectué par le chirurgien-dentiste ou le stomatologue permet de supprimer radicalement les niches qui favorisent le développement des bactéries.
Pour être plus explicite, voici les étapes suivies par le praticien. Tout d’abord, il expulse le pus en faisant un drainage de l’abcès. Il commence par nettoyer les canaux situés dans la racine dentaire qui contiennent la pulpe infectée. À la place de la pulpe retirée, il met une sorte de pâte pour prévenir une nouvelle infection. Si par malheur l’abcès affecte la gencive, le médecin doit astiquer tout l’espace situé entre la gencive et la dent. Au cas où l’infection est trop grave, il faudra retirer la dent.

Une anesthésie locale s’avère être nécessaire, selon les soins à dispenser. Le patient ressent un léger engourdissement au niveau de la partie insensibilisée. Le stomatologue peut aussi prescrire une préparation désinfectante comme les bains de bouche, par exemple. Quelquefois, l’usage d’antibiotique est essentiel. Après l’intervention, vous suivrez un traitement à base d’antalgiques et d’antibiotiques jusqu’à ce que la guérison soit complète.

Vous devez savoir qu’il est important de continuer à brosser les dents, même si vous ressentez des douleurs ou si vous saignez. Evitez de toucher ou crever l’abcès, car cela entraînera de graves conséquences. N’utilisez jamais les anti-inflammatoires qui peuvent faire doubler la taille de l’infection et masquer son évolution. Si vous remarquez que la joue de votre enfant gonfle ou qu’il se plaigne de douleurs dentaires, allez immédiatement aux urgences. Soyez très attentif aux infections dentaires chez les petits. Il en est de même pour les femmes enceintes qui sont souvent victimes d’abcès parodontal.

Quand est-ce qu’une consultation en urgence s’impose ?

Une visite en urgence s’impose lorsque des signes particuliers d’infection surviennent :

  • Quand le malade ressent de la fièvre allant jusqu’à 39 °C et que son visage gonfle anormalement. Dans ce cas, l’infection se propage certainement en dehors de la cavité buccale.
  • La prise de médicament à base de corticoïdes ou la chimiothérapie ont tendance à affaiblir le système immunitaire. Si cette situation se présente, vous devez l’emmener en urgence chez le médecin.
  • Les complications suite à une autre pathologie comme une maladie cardiaque, le diabète, le VIH ou encore un traitement immunosuppresseur (maladie auto-immune ou greffe d’organe). Il est essentiel de consulter dans l’immédiat en cas de valve abîmée.

Quelles sont les évolutions de cette infection ?

En suivant un traitement régulier et bien adapté, la douleur liée à l’abcès dentaire régresse et disparait définitivement. Au cas contraire, l’infection évolue vers une fistulisation ou une formation d’un canal qui relie l’abcès à la muqueuse ou la peau afin d’évacuer le pus.
Les complications se propagent vers d’autres parties du corps humain comme les zones proches : la langue, les tempes, la gorge ou les sinus maxillaires. Les bactéries affectent le système respiratoire ou digestif et provoquent l’inflammation des organes (estomac, intestin, poumons, reins, cerveau, articulation, cœur, etc.).

Le prix du traitement

Il est assez difficile de donner une fourchette de prix pour ce genre d’intervention. Le traitement de l’abcès dentaire dépend de divers facteurs. Néanmoins, les interventions comme le nettoyage de canaux, de la gencive et l’extraction de dents infectées sont souvent onéreuses.

La radio pour localiser l’abcès dentaire entraîne toujours des dépassements d’honoraires. Dans la majorité des cas, ce type de traitement n’est pas remboursé par la Sécurité sociale. Par conséquent, même s’il s’agit d’une simple infection, les soins de l’abcès dentaire reviennent très chers, particulièrement si vous ne suscitez pas l’aide d’une mutuelle santé.

Les mesures à prendre en attendant le rendez-vous chez le dentiste

Il est tout à fait possible d’adopter certains gestes pour minimiser la souffrance et la pression exercée par l’abcès dentaire. Vous pouvez prendre des médicaments contre la douleur comme le paracétamol ou un acétaminophène. Évitez de prendre des anti-inflammatoires qui risquent d’aggraver votre situation.

Pour vous soulager, appliquez un gel anesthésique local sur la partie endolorie. À défaut de gel anesthésique, certaines personnes placent un clou de girofle bien lavé dans la bouche au niveau de la zone douloureuse. Vous pouvez aussi en faire une infusion puis vous gargariser avec la préparation. L’huile essentielle de clou de girofle est aussi un remède efficace. À l’aide d’un coton-tige, badigeonnez une goutte diluée dans une cuillère à soupe d’huile de table sur la partie endolorie.

Ne mangez pas des aliments ou boissons très froids ou très chauds. Privilégiez plutôt les nourritures molles en mâchant du côté non affecté. Appliquez une poche de glace sur la joue, notamment sur la partie affectée. Toutefois, mettez un linge entre la poche de glace et la peau. Ne laissez pas plus de 10 minutes pour éviter la brûlure engendrée par le froid. N’hésitez pas à la remplacer lorsque la peau commence à se réchauffer.

Le bain de bouche à base de bicarbonate de soude dissout dans de l’eau est aussi un remède de grand-mère qui a fait ses preuves. Pour un verre d’eau, il vous faut une cuillère à café. Continuez toujours à brosser vos dents, 3 fois par jour, avec une brosse à dents à poils souples. L’usage de fil dentaire au niveau de la dent douloureuse est déconseillé.

Que faire pour prévenir la formation d’abcès dentaire ?

Pour éviter la survenue d’abcès dentaire, vous devez respecter les règles d’hygiène bucco-dentaire. Brosser les dents trois fois par jour est un geste indispensable à ne jamais sous-estimer. Si possible, utilisez du fil dentaire pour enlever les restes de mets entre les dents.
Respectez les visites régulières (une fois par an) chez le dentiste pour examiner la santé de vos dents, de subir un détartrage et de prévenir l’apparition d’éventuelles pathologies. Un contrôle dentaire de deux fois par ans est nécessaire pour les enfants. Cette vérification est essentielle pour vérifier s’il n’y a aucun abcès dentaire qui se forme. Et n’oubliez pas, mangez sain et équilibré réduit le risque d’abcès et favorise la bonne santé dentaire. Veillez à ne pas dépasser les 3 repas et 2 collations par jours.

Sources bibliographiques


🗒 Abcès dentaire : les bons réflexes | Ameli.fr : Site de l’Assurance Maladie
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/abces-dentaire/bons-reflexes
🗒 Prescription des antibiotiques en pratique dentaire | Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé
https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/adaa00a42032d7120262d3c1a8c04a60.pdf