Livraison Gratuite dès 60€ d'Achats avec le code promo FREESHIP *

Comment choisir son podoscope ?

63% des français affirment souffrir régulièrement des pieds, selon une étude. Pourtant, ce sont les femmes qui sont le plus touchées, car elles représentent 73% des personnes du pourcentage initial. La faute, souvent au port de talons trop hauts ou à des chaussures…trop plates.

Beaucoup de facteurs peuvent nuire aux pieds et donc par répercussion sur la personne. Des stations trop longtemps debout, l’échauffement contre des chaussettes, la chaleur, le manque de soins, la liste est longue. Il est alors souvent nécessaire de consulter un podologue. Ce professionnel de la santé possède des appareils qui lui permettent de déceler et comprendre les problèmes. Le podoscope en fait partie.

Qu’est-ce qu’un podoscope ?

La voute plantaire d’une personne donne beaucoup d’indications sur sa santé. Pour cela, l’utilisation d’un podoscope est indispensable. Cet appareil se présente avec une vitre épaisse sur le dessus, sur laquelle le patient va monter. En dessous se trouvent un miroir et une lampe qui permettent d’éclairer le dessous du pied. En suivant les ordres du médecin, le patient va exercer des pressions en appuyant, de manière alternée sur différentes parties de son pied, puis l’autre.

Cet accessoire médical offre la possibilité de visualiser l’empreinte de la plante des deux pieds. Il peut aussi procéder à des calculs (s’il s’agit d’un appareil électronique) pour déterminer le centre de gravité mais aussi la répartition des appuis. Selon ce que voit le podologue, il comprend pourquoi la personne se plaint de douleurs dans le dos etc… Il peut alors poser un diagnostic et proposer un traitement ou de la rééducation. Il peut aussi proposer la fabrication de chaussures adaptées ou de semelles spécifiques.

Les meilleurs podoscopes à découvrir

Podoscope à lumière polarisée LED Gima : Le plus vendu

unpodoscope GimaLa marque Gima met à disposition des podologues un très bon podoscope à lumière polarisée. La structure de cet appareil de diagnostic est en méthacrylate. La qualité de ce matériau ? Il conduit la lumière, facilitant la vision des zones de la voute plantaire. Mais cela facilite aussi l’entretien de l’appareil après chaque utilisation.

Dès que la personne exerce une pression, grâce à son poids, sur une partie de son pied, des zones s’illuminent de différentes couleurs. Cet appareil supporte un poids maximum de 135 kilos. La hauteur du plateau est de 22 cm. Ce très bon produit est garanti pendant un an.

Ses points forts

Pas besoin d’attendre un long moment avant de l’utiliser. Il est tout de suite fonctionnel : il suffit que la personne monte sur le plateau.

Ce qu’on regrette

Ses 22 centimètres de hauteur sont peut-être beaucoup pour des personnes souffrant de gros problèmes de hanches, par exemple.

Podoscope Gima
Podoscope Gima
✓ Podoscope à lumière polarisé pour l'observation de la surface plantaire et des zones de pression plus forte
✓ Fabrication en méthacrylate hautement résistant | Supporter une charge jusqu'à 135 kg
✓ La lumière verte est donnée pour une durée de vie de 10 000 heures environ
✓ Dimensions : 43,5 x 42,5 x 22 centimètres | Poids : 8 kg | Transport facile

Podoscope à éclairage fluorescent Podoline : L’alternative

deuxpodoscope PodolineC’est ici un podoscope à éclairage fluorescent tangentiel que nous retrouvons. Pour le praticien, c’est un atout de pouvoir regarder les deux pieds en même temps car ce podoscope permet un examen bi-podal. C’est la fibre optique qui achemine la lumière dans l’appareil pour un examen précis. L’arche est en acrylique coulé et le coffre en tôle électro zinguée qui a été ensuite recouverte de peinture époxy.

L’appareil permet donc un nettoyage sans problème. Avec cet appareil, oubliez les parasites qui auraient pu fausser votre diagnostic. Les images des différentes zones d’appui sont très nettes, et apparaissent avec des variations chromatiques qui permettent de poser un diagnostic rapide. La hauteur du plateau est de 15,5 centimètres.

Avantages du modèle

Cet excellent podoscope peut supporter un poids maximal de 150 kilos. Les personnes en surpoids vont pouvoir être traitées.

Des inconvénients ?

Pour pouvoir l’allumer, il faut appuyer à chaque fois sur un interrupteur lumineux qui se trouve sur l’avant de l’appareil.

Podoscope ChineSport Italia Lux : Haut de gamme

troisPodoscope ChineSportLe praticien aura tout de suite une vision très nette du problème qui affecte la santé de son patient. Quand celui-ci monte sur le podoscope, les images s’affichent avec des variations chromatiques sur un plan incliné composé d’un miroir, situé en dessous de la plaque. Il y a également des lumières de chaque côté de l’appareil pour éviter tout parasitage de la vision.

Les zones qui ne sont pas en appui vont demeurer sombres, alors que celles qui supportent le corps, au quotidien vont apparaitre clairement. La structure est en bois laqué. Robuste, ce podoscope pèse 15,5 kilos et peut supporter 200 kilos maximum. Cet appareil est garanti un an. La hauteur du plateau est de 33 centimètres (ce qui s’explique par la présence du miroir incliné) : est-ce compatible avec des personnes souffrant beaucoup ? Le praticien est ici seul juge.

Ce qu’on aime

Le médecin n’a pas besoin de se déplacer : l’inclinaison du miroir lui permet de voir lisiblement comment le patient prend appui sur les différentes zones de son pied.

Ses points faibles

L’excellence a un prix, sur ce produit d’examen podal. Sans doute peut-il faire reculer certains praticiens débutants.

Pourquoi utiliser la podoscopie ?

Les pieds supportent l’ensemble du poids du corps ; ce qui peut expliquer, en fin de journée notamment des douleurs, des gonflements, voire des irritations. Se laver les pieds à l’eau fraiche, mettre une crème apaisante, faire un massage des pieds, peuvent être des premiers gestes pour les soulager. Les surélever et se reposer sont aussi d’autres solutions qui peuvent quelquefois suffire. Mais il est également possible de souffrir de malformations des hanches, du bassin, des jambes qui ont des répercussions sur les pieds. Beaucoup de personnes ont par exemple une jambe légèrement plus courte que l’autre ; ce qui suffit à déséquilibrer un squelette. Le surpoids ou l’obésité jouent un rôle important dans des douleurs podales.

Tous ces problèmes peuvent être vus par le podologue. Car, même si la personne souffre, elle va souvent adopter une certaine posture qui lui permet de faire ce qu’elle a à accomplir : marcher, s’asseoir. Ces postures, à la longue, n’étant pas naturelles, influent sur l’état de santé général : douleurs dorsales, maux de tête, mauvais positionnement de la colonne vertébrale. Ce dernier phénomène peut entrainer une plus grande fréquence de lombalgies, sciatiques, becs de perroquets etc…

Comment choisir son podoscope ?

podoscope

Type d’éclairage

Le podoscope classique possède une technologie simple : des lampes et un miroir. Si cet appareil était auparavant couramment utilisé, il est de plus en plus remplacé par du matériel plus performant. En effet, le gros inconvénient de ce modèle est que des reflets parasites peuvent fausser le diagnostic ou empêcher, même de le poser.

Le podoscope à éclairage fluorescent tangentiel ou à lumière polarisée, permet, quant à lui d’obtenir une image de très grande qualité et surtout très précise de tous les détails de la voute plantaire. Certaines zones du pied montrant des intensités chromatiques différentes permettent de juger plus rapidement du problème, en tenant compte de l’ischémie de la peau. Pourquoi se priver de ce matériel plus innovant et plus précis, alors que ces belles performances ne font pas forcément monter son prix d’achat, par rapport à un podoscope classique ?

Poids maximum supporté et hauteur du plateau

types podoscopeUn podoscope, nous l’avons vu, est toujours composé d’un verre épais. Même si l’épaisseur de ce dernier laisse supposer une bonne robustesse, en cas d’utilisation normale, il ne faut pas oublier qu’il va supporter le poids d’une personne. Beaucoup de problèmes d’articulation et de douleurs aux pieds sont induits par une surcharge pondérale importante, voire même des situations d’obésité morbide.

Afin de garantir la longue conservation de votre matériel, il est essentiel que vous achetiez un appareil supportant le maximum de poids possible. Il est impératif également de respecter ce maximum supporté pour ne pas risquer d’endommager le plateau (plaque de verre).

Enfin la hauteur de plateau peut jouer dans votre choix. Il ne faut pas oublier que certaines personnes, du fait de leurs douleurs ont du mal à bouger et à soulever leurs pieds. Ils sont à mobilité réduite. Un plateau très haut pourrait représenter une difficulté supplémentaire. Certains sont relativement bas (environ une quinzaine de centimètres). Mais d’autres peuvent atteindre 30 cm de haut, voire plus. Un point à considérer en fonction de la patientèle habituelle.

Marque et budget

Il sera toujours recommandé, surtout quand il s’agit d’appareils servant à l’exercice de la médecine, de se tourner vers des marques ayant fait leurs preuves dans ce domaine. Non seulement ils seront mieux conçus, car élaborés quelquefois avec l’aide de médecins, mais, en tant que professionnels, vous jouirez d’un service clientèle que vous pourrez contacter en cas de problème. Le fait qu’il y ait une garantie serait un vrai plus.

Concernant le prix d’un podoscope, les prix varient peu entre un modèle classique et un podoscope à éclairage fluorescent tangentiel. Vous pourrez trouver certains appareils pour un peu moins de 500 euros. Le prix peut ensuite avoisiner les 800 euros voire un peu plus, pour des modèles hauts de gamme. Il est bon de savoir que le tube fluorescent qui permet de visualiser la voute plantaire peut, à la longue, comme tout éclairage être en fin de vie. Son remplacement n’est pas onéreux : moins de 10 euros en moyenne.