mutuelle dentaire
Accueil Soins dentaires Mutuelle dentaire, nos conseils pour payer moins cher

Mutuelle dentaire, nos conseils pour payer moins cher

À l’inverse des autres traitements, les tarifs des soins dentaires s’avèrent être particulièrement élevés. Parfois, ils ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale et représentent un véritable sacrifice financier pour la personne concernée. C’est l’une des principales raisons qui empêche des milliers de personnes à aller chez le dentiste, ou de remettre la visite à plus tard. Or, avoir des dents saines est primordial pour la santé buccale. Bien évidemment, il y a la solution de se rendre dans un pays étranger, mais tout le monde ne peut effectuer ce déplacement. Pour couvrir ses frais onéreux, vous pouvez adopter des mutuelles dentaires ou « complémentaires santé de base ». Voici quelques conseils pour choisir une mutuelle adaptée à vos besoins.

Pourquoi souscrire à une mutuelle dentaire ?

Avoir des dents saines et en bonne santé est une chose très importante pour votre bien-être. Des dents mal soignées peuvent entraîner de graves conséquences. Ainsi, évitez de jouer avec le feu. Pourtant tout le monde le sait, les soins dentaires coûtent assez cher voire même très cher dans certains pays. En effet, les dépassements d’honoraires sont fréquents lorsque vous allez chez un dentiste. Par conséquent, il est réellement difficile de définir ce qu’il faudra débourser pour soigner vos dents. En outre, une autre grille tarifaire est mise en place pour le remboursement des soins dentaires des enfants. La pose d’un appareil dentaire peut être très onéreuse.

La Sécurité Sociale ne rembourse que 70 % des actes dentaires. Pour payer le reste, vous devez faire appel à une assurance complémentaire ou à une mutuelle santé. Certaines assurances maladie ne font aucun remboursement à moins que les soins prodigués relèvent de la chirurgie comme l’extraction ou les soins conservateurs tels que le traitement de carie, détartrage, etc. La CPAM aussi rembourse les frais dentaires sur la base d’un tarif de convention. La meilleure solution serait de souscrire à une mutuelle dentaire.

Que signifie une mutuelle santé pas chère et bien remboursée ?

Contrairement à ce que vous pouvez croire, il ne s’agit pas de souscrire à la mutuelle la moins chère que vous trouvez sur le marché. Ce terme signifie : trouver celle qui propose un meilleur rapport qualité/prix. Alors, est-il vraiment impossible de trouver une mutuelle pas chère et qui rembourse bien ? La règle de base est simple. La mutuelle santé que vous choisissez doit répondre parfaitement à tous vos besoins et correspondre à vos possibilités financières bien évidemment.

Sachez que les risques financiers sont toujours très importants dans le domaine de l’audition, de l’optique ainsi que de la dentaire après une hospitalisation. Les tarifs appliqués sont élevés. De ce fait, le remboursement de la Sécurité sociale est insuffisant. En général, une mutuelle santé devrait couvrir les frais médicaux courants et le remboursement du ticket modérateur si le patient est hospitalisé. D’ailleurs, les frais d’hospitalisation peuvent souvent être élevés et imprévisibles. N’oubliez pas d’ajouter les garanties nécessaires au cas par cas sur votre contrat santé.

Les critères pour bien choisir une mutuelle santé

Vous vous demandiez peut-être quelles sont les règles à suivre pour choisir la mutuelle santé idéale ? C’est simple. La première chose à effectuer est de faire un triage approfondi sur les mutuelles dentaires. Grâce à internet, vous pourrez dénicher l’offre appropriée à vos besoins. Mais, ne vous arrêtez pas sur la première que vous trouvez. Presque la majorité des internautes choisissent la moins chère pour soucis d’économie alors que c’est souvent une erreur fondamentale à esquiver.

La seconde étape est de faire une comparaison. Il est nécessaire de comparer les offres en détail, ainsi que les tarifs de toutes les mutuelles que vous trouvez intéressants. Si besoin, n’hésitez pas à utiliser les comparateurs de mutuelles dentaires en ligne pour avoir une idée des prix pratiqués. Ce genre d’outil est très utile pour mettre en parallèle les offres de plusieurs mutuelles pour obtenir des devis personnalisés.

Quand vous aurez vu toutes les propositions des mutuelles, lisez bien toutes les conditions, notamment les écritures les plus petites. Vérifiez les taux et le délai de remboursement à chaque soin, surtout en ce qui concerne les implants dentaires. La mise en place de ces derniers est relativement onéreuse. Inutile de se précipiter. Prenez tous votre temps pour trouver la bonne mutuelle dentaire. Soyez très attentif concernant les conditions, le délai et le tarif de remboursement de tous les soins. En effet, vous en aurez toujours besoin pour les autres maladies.

Que faut-il faire avant de souscrire à une mutuelle dentaire  ?

conditions souscription

Avant de vous inscrire à n’importe quelle complémentaire ou mutuelle dentaire, vous devez prêter attention sur les points ci-dessous.

Conditions d’indemnisation

Pour éviter les mauvaises surprises, vérifiez le remboursement dentaire maximum pour chaque action : le détartrage, le traitement de carie, la pose d’une couronne, d’un implant dentaire, etc. Si vous choisissez une mutuelle dentaire 600 % sans plafond, par exemple, le remboursement du traitement avoisine les 600 % pour les implants, et 800 % pour les soins conservateurs. Par contre, si vous optez pour une mutuelle dentaire sans plafond, cette vérification n’est pas obligatoire.

Autres formalités à prendre en compte

Vous devez également estimer vos besoins ainsi que ceux de vos ayants droit potentiels, c’est-à-dire votre conjoint et vos enfants. Ces derniers doivent pouvoir également bénéficier du contrat. Assurez-vous que le complémentaire santé, garantit un traitement régulier et un suivi chez le médecin.

Mutuelle dentaire sans plafond : une option intéressante pour les patients

La mutuelle dentaire sans plafond est une couverture santé modulable qui s’adapte aux besoins et aux budgets de tous. Elle ne présente aucune limite de remboursement sur une année. Non seulement elle prend en charge le ticket modérateur sur les actes dentaires, mais aussi les dépassements d’honoraires du praticien.

Cette forme de mutuelle rembourse l’intégralité des dépenses liées aux prothèses, aux implants, aux couronnes dentaires sans oublier les bridges. Elle couvre également les divers soins des dents et la substitution du nombre de dents, s’il y en a. Par ailleurs, toutes les prestations mal remboursées par la Sécurité Sociale sont prises en charge par la mutuelle dentaire sans plafond. Et en particulier l’orthodontie chez les grandes personnes.

En outre, les formules de mutuelle dentaire sans plafond ne présentent aucun délai d’attente ou de stage. Elles offrent aux adhérents une couverture immédiate au moment de l’inscription. Avec une mutuelle dentaire classique, vous serez soumis à un délai de carence. Cette option vous empêchera de profiter d’une couverture immédiate. Alors, qu’attendre de plus pour en profiter !

Qui peut bénéficier d’une mutuelle dentaire sans plafond ?

Ce type de mutuelle est largement plus coûteux que la version standard avec un plafond. Tout le monde peut en profiter à condition d’avoir les moyens nécessaires pour y adhérer. En général, la mutuelle dentaire sans plafond s’adresse surtout aux seniors. Ils sont les plus concernés par les prothèses dentaires, les implants ou encore les bridges.

Cette alternative est vraiment intéressante si vous en avez réellement besoin d’un maximum de remboursement pour couvrir vos dépenses en soins et en traitements dentaires. Par contre, si vous allez chez le dentiste deux fois par an pour un simple détartrage, il n’y a aucun intérêt à s’inscrire à une mutuelle dentaire sans plafond.

Cas particuliers

La souscription à une mutuelle dentaire est conseillée si vous avez affaire à un chirurgien dentaire pour traiter votre maladie : parodontie ou implantologie. Ces soins sont peu remboursés par la Sécurité Sociale. Il en est de même pour la pose d’une couronne dentaire. Le prix de cette intervention coûte de 500 à 1500 euros. Elle est remboursée à hauteur de 72,5 euros sur la base du tarif de convention de 107,50 euros. Dans ce genre de situation, n’hésitez pas à chercher une mutuelle dentaire sans plafond.

Comment diminuer les cotisations de votre mutuelle santé ?

mutuelles santeÀ part la comparaison, qui est une étape indispensable pour trouver la bonne mutuelle santé, il existe aussi d’autres astuces valables pour faire baisser encore plus vos cotisations. De temps en temps, les compagnies d’assurances proposent des offres exceptionnelles ainsi que des promotions. Profitez de ces avantages lorsqu’ils se présentent ! Soyez toujours à l’affût des informations.

Cette situation est également observée dans le domaine des banques. Les assureurs 100 % en ligne qui n’ont pas d’agence physique privilégiant le contact par courrier électronique ou par téléphone, disposent quelques fois des offres profitables sur le marché. Grâce à ce type de mutuelle, vous ferez encore plus d’économie.

Misez plutôt sur le paiement annuel que mensuel pour vos cotisations. Cela permet de réaliser des économies sur le long terme. Pour bénéficier de cet avantage, renseignez-vous et choisissez l’option la plus rentable. Quand vous rassemblez tous les contrats d’assurance (auto, habitation, santé) chez le même organisme, vous pouvez négocier vos cotisations en obtenant une baisse de prix.

Adoptez une mutuelle dentaire pour l’orthodontie et les prothèses dentaires

Ce sont ces deux traitements qui sont de véritables gouffres budgétaires, alors qu’ils n’ont pas une bonne prise en charge.
La pose de prothèse dentaire figure à la tête de la liste des soins les plus coûteux dans de nombreux pays y compris la France. Les dentistes et les prothésistes fixent librement le prix des implants dentaires. Le calcul de l’Assurance Maladie se fait à partir du tarif de base ou de responsabilité qui souvent se situe en dessous des prix pratiqués. Pour remédier à cela, désormais, il existe des formules spéciales de mutuelles dentaires pour implant qui répondent parfaitement aux besoins des patients, d’une manière optimale.

Pour le traitement d’orthodontie, la Sécurité Sociale prend uniquement en charge les enfants de moins de 16 ans. Comme pour les prothèses, le tarif des soins est uniquement décidé par le dentiste en question. Par conséquent, le remboursement est très inférieur au cout réel. C’est la raison pour laquelle il faut souscrire à une mutuelle orthodontie. Pour pallier cette grande différence, cette dernière prendra le relais. Mais, la prise en charge dépend entièrement du contrat que vous choisissez.

Prise en charge de l’orthodontie enfant

orthodontie enfant

Par la Sécurité Sociale

Les soins d’orthodontie sont pris en charge par la Sécurité sociale. Mais, cela concerne uniquement les enfants âgés de moins de 16 ans. Ces derniers bénéficient d’une somme de 193,50 euros par semestre, dans la limite de six semestres consécutifs ou non. Le reste de l’argent peut être remboursé d’une manière partielle ou totale par la mutuelle santé que vous aurez choisie.

La première consultation chez un orthodontiste vous coûtera à peu près 23 euros. Cette somme est prise en charge à 70 % par la Sécurité sociale, soit 16,10 euros. Cette visite est primordiale, car elle permet de définir si votre enfant a besoin d’un traitement ou non. Elle permet aussi d’évaluer la date idéale pour le démarrer. Quant aux consultations de contrôle qui a lieu deux fois par semestre, elles sont également remboursées par la Sécurité Sociale à hauteur de 70 % du tarif de convention fixé à 10,75 euros, soit 7,53 euros.

Par les mutuelles

Actuellement, il existe plusieurs mutuelles dentaires qui remboursent l’intégralité des frais liés aux soins d’orthodontie chez un enfant de moins de 16 ans. Ces organismes proposent un contrat de mutuelles dentaires avec des remboursements sous forme de forfaits annuels ou semestriels. D’autres se basent sur le pourcentage du tarif de convention mise en place par la Sécurité sociale.

Pour conclure

En adoptant les bonnes méthodes, vous arriverez à trouver une complémentaire santé pas chère qui offre des garanties avantageuses. Pour jouir des offres de mutuelles les plus appropriées à vos besoins, utilisez les nombreux comparateurs en ligne, qui sont entièrement gratuits.
Quand vous tombez sur une offre qui vous plait, lisez bien ce qui est inscrit. Parfois, le fameux slogan publicitaire « meilleurs remboursements » est souvent mensonger. Pour éviter les désagréments, soyez très attentif à toutes les conditions inscrites sur le contrat. En suivant les conseils ci-dessus, vous distinguerez facilement ce dont vous avez besoin sans renoncer aux garanties qui comptent pour vous.