dossier dent cassée
Accueil Soins dentaires Les causes et traitements d’une dent cassée

Les causes et traitements d’une dent cassée

Avoir une dent cassée peut arriver à n’importe qui. En général, ce genre d’accident affecte particulièrement les enfants et les adolescents. Ces derniers ont parfois de mauvais réflexes, font des chutes brutales à vélo, trottinette ou moto. Les adultes, par contre, sont moins concernés et à l’abri de ce problème. Cependant, ce ne sont pas les seules causes qui favorisent la cassure des dents. Les solutions à entreprendre dépendent entièrement de l’importance du traumatisme. Découvrez dans cet article, les solutions et conseils pratiquent pour remplacer votre dent endommagée.

Les différentes causes d’une dent qui casse

Par définition, une dent cassée est la perte d’une partie ou la totalité de la partie visible d’une dent. Il existe plusieurs situations qui favorisent la fracture d’une dent. D’ailleurs, c’est loin d’être un évènement rare. Vous pouvez vous retrouver avec une dent fissurée dans les cas ci-dessous :causes dent cassée

  • en mâchant de la nourriture trop dure
  • un coup ou un choc très violent et intense
  • un accident ou chute à vélo, moto, roller, trottinette, etc.
  • une inflammation parodontale
  • une carie profonde qui dévitalise la dent, la fragilise et la rend friable
  • en cas de grincement des dents répétitifs, si vous serrez votre mâchoire fréquemment d’une manière involontaire
  • si les dents deviennent fragiles avec l’âge et se cassent facilement

L’une des raisons fréquentes qui expliquent une dent cassée est sa dévitalisation. Ce phénomène est très courant lorsqu’une carie ou une autre affection dentaire transforme la dent en « une coquille d’œuf ». L’intérieur de la dent est vidé par la carie et les parois deviennent fines, donc fragiles. Un simple morceau de pain suffit à la casser.

Contrairement à une dent qui se casse suite à un accident ou à une chute, une dent dévitalisée se casse petit à petit jusqu’à ce qu’elle se fracture entièrement. Ainsi, le dentiste procède à une extraction avant de poser une nouvelle couronne. En outre, il est également possible de se faire dévitaliser la dent suite à un choc. En effet, si votre dent est fracturée à mi-hauteur, elle est plus susceptible aux infections puisque la partie saine est exposée à l’air libre.

Quel réflexe de première urgence adopté ?

Le premier réflexe à adopter est de récupérer le morceau de dent. Cette dernière peut être refixée par votre dentiste. Évitez de la prendre par la racine, attrapez-le par la couronne. Vous devez le plonger dans une solution saline stérile mise en vente en pharmacie ou dans une boîte spéciale de secours dentaire. Vous pouvez aussi la mettre dans un verre de lait ou tout simplement l’enrouler dans un film plastique ou synthétique. Ce morceau de dent fracturé est une matière toujours vivante, c’est pour cela que vous devez en prendre soin en adoptant les bonnes précautions d’hygiène.

Si vous remarquez que votre dent vient de se casser après que vous avez mangé une pomme, conservez le bout de dent qui s’est détaché dans votre bouche. Il faut qu’il reste en contact avec votre salive. Attention de ne pas l’avaler. Il est important de ne pas l’entrer en contact avec de l’eau ou une feuille de papier. Ces éléments risquent de détruire les cellules dans la pulpe de la dent. Or, c’est la substance responsable de sa bonne conservation.

Une fois ces précautions mises en œuvre, vous pouvez enfin consulter votre dentiste le plus vite que possible. Seul ce spécialiste pourra déterminer si votre dent cassée dissimule des lésions graves ou non, au niveau de la racine ou de la pulpe. Agissez de préférence dans les 24 heures après que la dent soit fissurée. Ainsi, vous augmentez vos chances de pouvoir la refixer. Et vous aurez aussi moins de douleurs dentaires.

Comment soigner une dent endommagée ?

Il y a plusieurs types de dents cassées. Même si les problèmes sont détectés à l’œil nu, seule la radiographie pourra déterminer les altérations profondes, les lésions cachées au sein de la racine ou de la pulpe dentaire. Le dentiste entame aussi un test de vitalité au froid. Ces examens sont utiles pour s’assurer de l’intégralité des dents voisines. Sachez qu’il ne sera jamais possible de remettre votre dent en place si le nerf est affecté. C’est après ces constatations que le dentiste procèdera à un traitement endodontique adapté. Voici les différentes situations possibles qui peuvent survenir si votre dent est cassée.

Pulpe touchée

L’état général de la pulpe dentaire influencera l’intégralité du traitement adapté par votre chirurgien-dentiste. Si elle n’est pas endommagée, ce dernier pourra fixer sans problème le bout de dent détaché que vous avez soigneusement conservé. Au cas où vous n’avez pas pu garder votre dent, il procèdera à une réplique et la fixe à l’aide d’une résine spécifique ultrarésistante. C’est la solution idéale pour réparer une molaire cassée, par exemple. Si la pulpe est atteinte à un certain niveau, il devra dévitaliser votre dent et en fabriquer une nouvelle, toujours à base de résine. Il peut aussi poser une couronne prothétique, selon la complexité de la situation.

Racine touchée

Dans ce genre de circonstance, le chirurgien-dentiste n’aura qu’un seul choix : celui d’extraire la dent cassée. Il pourra adopter une des trois solutions suivantes:

  • poser un appareil amovible maintenu en place par une plaque métallique ou des crochets.
  • effectuer la pose d’un implant. Cette racine artificielle sert à maintenir la couronne dentaire.
  • enfin, mettre en place un bridge dentaire. C’est une autre alternative intéressante pour déposer une prothèse dentaire en appui sur les deux dents se trouvant de part et d’autre de la dent cassée.

C’est la solution populaire et la moins chère sur le marché. Cependant, la pose de ce dispositif est souvent douloureuse et parfois difficile à supporter, mais il peut être retiré à tout moment. Cette dernière alternative est recommandée lorsque le patient a perdu plusieurs dents.

Dent cassée sous la gencive

Cette situation est très rare, mais peut se présenter lorsque vous y attendez le moins. En effet, la dent peut se casser au niveau de l’os de la mâchoire ou de la gencive. Pour remédier à la situation, il faudra d’abord ajuster ce niveau en employant un laser afin de dégager la dent. Attention, ces interventions doivent se faire en clinique.

Le pourtour de la restauration doit se situer à 3 millimètres du niveau osseux afin d’éviter l’inflammation des gencives. Dans ce cas, le dentiste effectue un allongement de couronne pour laisser de l’espace entre le bord de la restauration et le niveau de l’os à l’aide d’un bistouri ou un laser. Lorsqu’il aura terminé la réparation, il est fort probable qu’il mette une nouvelle couronne pour renforcer la dent.

Au cas où la dent est fissurée très profondément sous la gencive, il faudra retirer la dent avant de pouvoir la réparer. Cette décision ne doit pas être prise à la légère et nécessite avant tout un diagnostic approfondi. Toutefois, cette procédure peut éliminer de l’os qui pourra vous servir pour mettre l’implant. Tant que l’os est suffisant, en bonnes quantité et qualité, n’hésitez pas à poser l’implant dans l’immédiat.

Avec un traitement de canal

Le traitement de canal est réalisé lorsque la dent vous fait mal ou que la pulpe est touchée. Ce soin consiste à conserver la coquille naturelle de la dent en vidant la partie vitale à l’intérieur. Cette solution est recommandée quand l’extérieure de la dent et son support sont toujours intacts et en bon état. Elle est aussi adoptée pour une dent qui n’est pas nécessaire à la mastication. Le dentiste conseille ce genre de traitement si vous prévoyez de poser une prothèse dentaire. Si vous ne ressentiez aucune douleur après l’intervention, le praticien entame la reconstruction de la dent ou la pose de tige en métal. Ce dernier sert de support définitif à la future couronne dentaire.

Quelle réparation choisir ?

Pour restaurer une dent cassée, les dentistes utilisent différentes sortes de matériaux dont voici les principaux.

Une couronne dentaire

inlay-coreLa pose d’une nouvelle couronne dentaire est nécessaire si votre dent est fragilisée et qu’il faut réhabiliter entièrement la dentition. Le dentiste va reconstruire l’intérieur de la dent en utilisant un composite et meuler l’extérieur. Si vous optez pour une couronne en céramique, une seule séance suffit pour en fabriquer. Mais, il faut tout de même passer au laboratoire pour avoir un résultat plus précis et esthétique.
La couronne dentaire offre une protection durable, en particulier si elle est réalisée en céramo-céramique. Grâce à elle, vous retrouverez une fonction masticatoire parfaite de votre mâchoire. L’unique inconvénient est le prix. Cette procédure est souvent coûteuse et mal prise en charge par la Sécurité sociale. Elle conserve mal votre dent.

La céramique

Cette substance est recommandée pour restaurer une cavité importante. C’est aussi une bonne alternative pour soigner les dents fragiles. En effet, la céramique permet de retrouver la solidité originelle. À part cela, la céramique est aussi un matériau de restauration pratique. Une seule visite chez le dentiste suffit pour qu’elle soit fabriquée. Résistant à l’usure du temps, elle se conserve mieux et est plus solide par rapport aux autres matériaux. Enfin, cette substance procure un résultat plus esthétique avoisinant l’original. Bien évidemment avec ses nombreux avantages, son coût est plus élevé.

L’or

L’or est surtout recommandé si l’espace entre la dent et le matériau de restauration est étroit. Cette matière est plus résistante en couche mince. Beaucoup de personnes utilisent l’or pour recouvrir la pointe des dents. La fabrication se fera en laboratoire et prendra deux rendez-vous chez le dentiste. Contrairement aux composites directs, l’or est plus durable et offre une restauration plus solide et non agressive. Toutefois, elle est moins esthétique et demande une recimentation occasionnelle. Cela aura des répercussions sur votre portefeuille. Si vous voulez poser une fine couche d’or sur votre dent, vous serez exposé à un risque élevé de courant électrique dans votre bouche. Ainsi, ce mode de restauration est déconseillé si vous avez d’autres restaurations en métal dans votre dentition. D’ailleurs, c’est une option très onéreuse qui n’est pas adaptée à tout le monde.

Les composites

Le composite direct est composé de 85% de silice et de quart et 15% de résine. Si la cavité à réparer prend pus de la moitié de la largeur de la dent cassée, n’hésitez pas à adopter cette solution. Tout d’abord, il faudra nettoyer la surface et le scelle à l’aide d’une résine en liquide. Ensuite, le chirurgien-dentiste procède à l’insertion du composite sous forme de pâte durcie. Il se sert d’une lumière intense.
L’avantage de cette option est la qualité du produit qui est naturellement blanche et 100% biocompatible. Les rejets sont limités. De plus, c’est une solution très économique. Malheureusement, cet assemblage s’use rapidement à travers le temps, surtout si vous avez la mauvaise habitude de grincer vos dents. Cette matière est aussi sensible aux changements de températures et de pression. Généralement, sa durée de vie ne dépasse pas les 8 ans.

La dent cassée chez un enfant

orthodontie enfant

Quand une dent de lait se casse accidentellement, surtout, évitez de paniquer ! Ce genre de situation arrive toujours, au moins une fois dans la vie d’un enfant. S’il y a du sang, cela indique que la blessure n’est pas du tout grave. Conservez la dent cassée en la mettant dans du lait ou un sérum physiologique. Prenez rendez-vous chez un chirurgien-dentiste. Seul ce spécialiste pourra vous rassurer que la situation n’est pas grave. Il effectue un examen pour vérifier que le germe de la dent définitive n’est pas touché.

Si la fracture se produit sur une dent définitive et que la zone pulpaire est atteinte, le dentiste réalisera une couronne temporaire. Lorsque les dents auront pris leurs tailles, couleurs et formes définitives, il pourra alors entamer une reconstruction définitive. Il peut aussi recoller le bout de dent fissuré ou la reconstruire si elle s’est brisée en plusieurs morceaux. La pose de prothèse pédiatrique en appui sur les dents voisines est aussi une solution si la dentition est bien saine.

Comment éviter de se casser une dent ?

Pour les adultes : il faut respecter la bonne hygiène dentaire. C’est l’unique clé de dents en bon état. En effet, l’usure des dents à travers le temps est une chose inévitable, mais les risques de se casser les dents sont limités si vous respectez bien les règles d’hygiène. Pour les enfants, redoublez votre surveillance en favorisant la sécurité dans toute la maison. S’ils sont en âge de comprendre, enseignez-leurs les gestes de sécurité.

Pour les sportifs, il est indispensable de porter une protection dento-maxillaire personnalisée. Ce dispositif est efficace et doit être uniquement fabriqué au cabinet dentaire grâce à des empreintes bien précises. Il protégera vos dents antérieures ainsi que les tissus mous en prévenant les dommages des dents postérieurs, cérébraux et cervicaux.