Détail de la notice
Titre du Document
Palimpseste paléoanthropologique sur l'« Homme fossile d'Asselar » (Sahara)
Auteur(s)
DUTOUR O.
Résumé
Rés. d'A. L'étude concernant l'Homme fossile d'Asselar l'a consacré il y a soixante ans comme le plus ancien fossile « négroïde » d'Afrique. Le but de ce travail est de montrer que l'Homme d'Asselar fait partie d'un groupe humain fossile qu'il est difficile de rattacher à une quelconque population africaine actuelle et que si l'Homme d'Asselar pouvait parfaitement avoir une pigmentation cutanée foncée, ce n'est pas à partir de l'étude de ses ossements que l'on peut l'affirmer. Si ce travail a été motivé par de nouvelles découvertes paléoanthropologiques au Sahara, nous montrons que ces conclusions se trouvent présentes, en substance, dans l'étude initiale, mais qu'elles sont masquées par une interprétation raciale et typologique qui a prévalu en paléoanthropologie avant la deuxième guerre mondiale
Source
Travaux du Laboratoire d'Anthropologie et de Préhistoire des Pays de la Méditerranée Occidentale A. 1992, vol. 1, pp. 73-83 [Illustrations : Illustration] [bibl. : 1 p.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :