Détail de la notice
Titre du Document
Recherche agronomique et malherbologie : L'INRA et la protection des plantes
Agronomic research and weed study
Auteur(s)
BARRALIS G.
Résumé
La lutte contre les mauvaises herves, aussi ancienne que l'agriculture, utilise le désherbage chimique depuis un siècle, et les herbicides de synthèse depuis plus d'un demi-siècle. En France, le premier laboratoire public de recherche sur les mauvaises herbes a été créé en 1950 à l'INRA. La malherbologie prend son essor à partir de 1959 : embauche de chercheurs, publications, participation à l'organisation des colloques sur la biologie des mauvaises herbes et aux conférences du COLUMA. Une unité de recherche est créée en 1964 à Dijon. Depuis 1959, les deux principaux axes de travail à l'INRA en malherbologie concernent d'une part la biologie des mauvaises herbes, intégrée depuis 1981 au département de Pathologie végétale, d'autre part l'étude des herbicides et de leurs modes d'action, rattachée depuis 1981 au département de Phytopharmacie. L'unité de Malherbologie de Dijon continue à rassembler des chercheurs travaillant sur la biologie des adventices.
Editeur
Gestion Location Intervention
Identifiant
ISSN : 1164-6993
Source
Phytoma, la défense des végétaux A. 1996, n° 483, pp. 28-29 [bibl. : 3 ref.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :