Détail de la notice
Titre du Document
Microorganismes autochtones des milieux aquatiques : Exemples d'adaptations aux conditions extrêmes : Microbiologie de l'eau
Autochthonous microorganisms in aquatic environments : Examples of adaptation to extreme conditions : Water microbiology
Auteur(s)
GOUNOT A. M.
Résumé
Dans de nombreux milieux aquatiques règnent des conditions extrêmes de température, de pression, de salinité, de pH, ou de concentrations en éléments nutritifs. Dans ces milieux vivent néanmoins des microorganismes, dits extrêmophiles, qui différent des types classiques par leurs structures et leur physiologie. Des bactéries thermophiles extrêmes, capables de se multiplier jusque vers 100 °C, ont été découvertes dans les sources thermales, les geysers et les zones de volcanisme sous-marin. La composition particulière de leurs lipides permet de maintenir l'intégrité de leurs membranes à haute température et leurs protéines, très stables, ne sont pas dénaturées par la chaleur La plupart appartiennent au groupe remarquable des Archaebactéries, souvent présentes dans des habitats extrêmes. Les microorganismes capables de se développer vers O°C se rencontrent dans les océans, les lacs profonds et les régions polaires. Les bactéries adaptées au froid, psychrophiles ou psychrotolérantes, ont des protéines actives à basse température et des lipides plus fluides, contenant par exemple des acides gras insaturés, à courte chaîne, ou branchés. Dans les eaux souterraines le facteur le plus défavorable est la pauvreté en éléments nutritifs. Chez les bactéries oligotrophes divers mécanismes augmentent l'efficacité du métabolisme, en particulier la fixation sur les surfaces solides. En outre, les bactéries autochtones des eaux souterraines on
Editeur
Centre national des biologistes
Identifiant
ISSN : 0999-5749
Source
L' Eurobiologiste (Paris) A. 1997, vol. 31, n° 230, pp. 59-65 [bibl. : 19 ref.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :