Détail de la notice
Titre du Document
Physiologie du comportement alimentaire chez l'homme : Obésité et lipides
The physiology of dietary behaviour in humans : Obésity and lipids
Auteur(s)
FANTINO M.
Résumé
Les mécanismes physiologiques du contrôle régulateur de la prise alimentaire ne sont encore qu'imparfaitement connus. Il est cependant classique de considérer que les glucides y jouent un rôle privilégié, voire central. La classique théorie glucostatique attribue au glucose, ou à son métabolisme cellulaire, un rôle de signal contrôlant les deux aspects du contrôle de la prise alimentaire: son déclenchement et son arrêt. Faim et prise alimentaire apparaissent en effet lorsque survient une chute de la disponibilité et/ou de l'utilisation intracellulaire du glucose. Il a été aussi observé que, chez le rat et l'Homme, les repas spontanés sont précédés d'un profil glycémique typique consistant en un léger fléchissement dont le décours temporel a des caractéristiques typiques. Diverses populations neuronales « sensibles au glucose » ont été identifiées en différents points du système nerveux central (dans l'hypothalamus latéral, l'hypothalamus ventro-médian, le cerveau postérieur, etc.) et à la périphérie (glucorécepteurs hépatiques) constituant les récepteurs nerveux susceptibles d'informer le cerveau sur l'état glycémique, et donc énergétique du sujet, afin de permettre l'organisation des comportements ingestifs. Selon une autre théorie, la théorie ischymétrique, le déclenchement de la prise alimentaire pourrait cependant ne pas seulement dépendre du métabolisme du glucose mais plus globalement de l'état énergétique intrace
Editeur
Libbey-Eurotext
Identifiant
ISSN : 1258-8210
Source
OCL. Oléagineux, corps gras, lipides A. 1998, vol. 5, n° 3, pp. 214-220 [bibl. : 56 ref.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :