Détail de la notice
Titre du Document
Social Influence in the Online Recruitment of Terrorists and Terrorist Sympathizers: Implications for Social Psychology Research
Auteur(s)
GUADAGNO Rosanna E. ; LANKFORD Adam ; MUSCANELL Nicole L. ; ...
Résumé
Depuis sa création, les gens ont toujours trouvé des méthodes de communication nouvelles et inattendues via l'Internet. L'une de ces pratiques a été le recrutement de nouveaux membres par des organisations terroristes comme Al Qaeda (Riedel, 2007). Al-Qaeda utilise des techniques d'influence sociale pour inciter les individus à devenir sympathisants des terroristes (Burton & Stewart, 2008 ; Gerwehr & Daly, 2005 ; Al-Saleh, 2007). En commençant par de simples demandes en ligne, puis en augmentant progressivement l'engagement à une cause, l'organisation terroriste peut influencer ses cibles afin qu'elles soutiennent des idéologies bien plus extrêmes qu'elles ne l'auraient fait. À l'image de ce que propose la théorie de l'auto-perception (Bem, 1972), les nouveaux convertis peuvent se forger des attitudes de plus en plus radicales consistantes avec leurs comportements qui se radicalisent. Le renforcement de la saillance de l'identité sociale d'appartenance à un groupe peut également amplifier l'influence de telles techniques de recrutement. Les implications pour la recherche sur l'influence sociale dans le recrutement en ligne des terroristes sont discutées.
Editeur
Presses universitaires de Grenoble
Identifiant
ISSN : 0992-986X
Source
Revue internationale de psychologie sociale A. 2010, vol. 23, n° 1, pp. 25-56 [32 pages] [bibl. : 7 p.1/4]
Langue
Anglais
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :