Détail de la notice
Titre du Document
UN SIGNE SUR LE FRONT: D'ÉZÉCHIEL À L'APOCALYPSE
A sign on the forehead: from Ezechiel to the Apocalypse
Auteur(s)
ESCAFFRE Bernadette
Résumé
Le livre d'Ézéchiel et celui de l'Apocalypse nous parlent d'un signe sur le front. Chez le prophète, le signe est une lettre de l'alphabet hébreu, le taw, mis sur le front des personnes qui échapperont à la mort. La vision d'Ézéchiel est un message d'espérance. Dans une situation de malheur, le prophète affirme que le mal n'aura pas le dernier mot. Le taw, dernière lettre de l'alphabet et première du mot Torah, a été interprété par les rabbins, comme le signe de la fidélité de la personne à la Torah. Pour les Pères de l'Église, à partir des versions grecque et latine, il s'agit du signe de la croix. Le livre de l'Apocalypse reprend cette image d'Ézéchiel en parlant d'un sceau avec le nom de l'Agneau et celui du Père. La bête aussi veut marquer ses adeptes d'un signe. Elle imite l'Agneau, mais l'auteur du dernier livre de la Bible indique la différence entre le sceau de l'Agneau et la « marque » de la bête, en utilisant un autre terme aux connotations païennes. Tandis que le sceau est signe de liberté et de vie, la marque de la bête est esclavage et mort.
Editeur
Editions du Cerf
Type du document
Conférence : Colloque "Le signe de la croix, synthèse de notre foi", Lourdes, FRA, 2009-11-09
Identifiant
ISSN : 0025-0937
Source
La Maison-Dieu A. 2010, n° 262, pp. 9-24 [16 pages]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :