Détail de la notice
Titre du Document
Conflits d'intérêts entre jumeaux : Recommandations pour la pratique clinique
Discordant anomaly in twin pregnancy
Auteur(s)
FAVRE R.
Résumé
Le risque de perte fœtale spontanée est multiplié par 4 pour la grossesse monochoriale par rapport à la grossesse bichoriale. L'incidence du RCIU sélectif (sRCIU) varie de 12,5 à 25 % selon la définition du retard de croissance. Cette variation s'explique par le mélange entre des syndromes transfuseur-transfusé (STT) purs et des grossesses sans STT avec un sRCIU pur. La pertinence du diagnostic anténatal de sRCIU est faible, la VPP n'étant que de 37 % (NP4). Le Doppler ombilical avec flux diastolique nul (type II) ou avec flux intermittent (type III) est un facteur pronostique de risque de mortalité du fœtus hypotrophe et de lésions cérébrales du fœtus le plus gros (NP3). L'incidence observée des malformations des jumeaux est de 4,05 % versus 2,38 % pour les singletons (RR = 1,7 [IC 95 % 1,47-1,97]). De la même manière, le taux de malformations est supérieur dans les grossesses monochoriales par comparaison aux grossesses bichoriales, 6,33 % versus 3,43 % (RR = 1,8 [IC 95 % 1,3-2,5]) (NP3). Dans la majorité des cas, la malformation ne concerne que l'un des fœtus. Les malformations les plus fréquentes sont celles du système nerveux central (par comparaison aux singletons), du tractus urinaire et les malformations cardiaques (NP3). Les grossesses monozygotes ne sont pas nécessairement phénotypiquement et génétiquement identiques. Il faut proposer un prélèvement du fœtus porteur de la malformation, et secondairement du fœtus apparemment sain en c
Editeur
Masson
Identifiant
ISSN : 0368-2315 CODEN : JGOBAC
Source
Journal de gynécologie obstétrique et biologie de la reproduction A. 2009, vol. 38, SUP, [S90-S99] [bibl. : 51 ref.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :