Détail de la notice
Titre du Document
Le piétin échaudage du blé : Quels facteurs influent sur le développement de la maladie ? Quelles conséquences sur les risques ? : Maladies des plantes
Take all (Gaeumannomyces graminis var. tritici) infects root system and the first internode of wheat
Plant diseases
Auteur(s)
SEGUIN B.
Corporation(s) du ou des auteurs
ANPP Association nationale de protection des plantes FRA (Commanditaire)
Résumé
Le Piétin échaudage (Gaeumannomyces graminis var. tritici) infecte le système racinaire et le premier entre noeud des tiges de blé. Sur les plantes infectées on peut observer une pourriture noire des racines. Ces plantes atteintes plus courtes, chétives, produiront des «épis blancs». Sur blé, ce champignon du sol peut être à l'origine de pertes importantes de rendement, voire même d'une diminution de la qualité de la récolte. Cette maladie, découverte en France en 1890, laisse encore des questions sans réponses aux chercheurs et demeure une préoccupation pour les agriculteurs des régions Centre et Val-de-Loire où les surfaces en blé sur blé sont en augmentation. Certaines pratiques culturales peuvent limiter le développement de la maladie, notamment l'allongement des rotations et la culture des plantes non hôtes. Mais actuellement aucun moyen de lutte n'est vraiment efficace. Des essais de traitements de semences sont en cours.
Editeur
Gestion Location Intervention
Type du document
Conférence : Conférence ANPP Association Nationale de Protection des Plantes, Tours, FRA, 1997-12-03
Identifiant
ISSN : 1164-6993
Source
Phytoma, la défense des végétaux A. 1997, n° 500, pp. 24-28 [3 pages]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :