Détail de la notice
Titre du Document
Les Gagaouzes : Etat des recherches et bibliographie
The Gagauz: Research and bibliography
Auteur(s)
GANGLOFF S.
Résumé
La question de l'origine des Gagaouzes a, dans le passé, suscité de nombreux et âpres débats. Plusieurs hypothèses, à caractère plus ou moins politique, furent mises en avant (origines petchénègue ou koumane, Bulgares turquifiés, etc.) mais aucune ne semble satisfaisante au regard de l'étude de la langue de ce peuple et des connaissances historiques acquises. Les recherches de Paul Wittek, publiées dans les années 1950, semblent clore le débat en établissant l'hypothèse d'une origine seldjouke. Mais les conclusions de l'auteur sont toujours contestées, notamment par les Gagaouzes eux-mêmes. Les Gagaouzes émigrèrent massivement au début du XIXe siècle de la Dobroudja vers la Bessarabie. On les trouve donc aujourd'hui principalement en Moldavie et dans le sud de la Bessarabie ukrainienne. Quelques communautés subsistent en Bulgarie et en Roumanie et des petits groupes de Gagaouzes ont émigré, à diverses époques et pour divers motifs, en Grèce, en Turquie et en Asie centrale. Ces communautés gagaouzes ont connu des phénomènes d'identification divers selon les contextes politiques et sociaux. La bulgarisation des Gagaouzes restés en Bulgarie est ainsi notée dès la fin du XIXe siècle alors qu'une partie des Gagaouzes restait, elle, attachée au patriarcat de Constantinople. Les Gagaouzes de Bessarabie ont, eux, subi un processus de russification durant la période communiste. Ils revendiquent toutefois leur «turcité» tout en souten
Editeur
Peeters
Identifiant
ISSN : 0082-6847
Source
Turcica (Paris) A. 1998, vol. 30, pp. 13-61 [bibl. : 17 p.1/4]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :