Document details
Document title
Valeur nutritionnelle du pruneau d'Agen
Nutritional value of french
Author(s)
BOURRE Jean-Marie ; RASHIDI Salim ; DELMAS Jean-Michel
Abstract
Préparé avec une variété de prune : Prunus domestica, le pruneau est connu depuis la plus haute antiquité. Venant de Chine et de Damas, les romains ont implanté le prunier dans les provinces de Gaule; mais c'est sans doute au cours des croisades, à leur retour de Syrie au XIIe siècle, que les moines Bénédictins de l'Abbaye de Clairac ont ramené les pruniers à l'origine des cultures actuelles. Le pruneau a toujours été apprécié pour ses vertus nutritionnelles et curatives, évidement gastrointestinales, mais aussi dans d'autres domaines. La France contribue à hauteur de 22 % de la production mondiale, et consomme environ 550 g/an/ habitant. Il constitue un aliment énergétique riche en glucides, dont l'index glycémique est intéressant, car relativement bas (IG = 52), permettant une meilleure distribution du glucose dans les organes. Cette qualité est induite par la nature des glucides, par la présence de fibres, de sorbitol, de poly-phénols, de bore et d'acides organiques. Mais d'autres arguments plaident également en faveur du pruneau. Ainsi, parmi les vitamines se distinguent la vitamine E et la vitamine B1 (63 % des ANC dans 100g), parmi les minéraux le fer (16% des ANC), le zinc, le manganèse, le potassium (100 % des ANC) et le bore (plus de 100 % des ANC; sa participation aux mécanismes de l'ossification est suspectée). Les teneurs en sodium sont extrêmement basses. Les fibres (plus de 6 g/100 g) solubles et insolubles sont présentes en
Publisher
Simarre (La)
Identifier
ISSN : 0398-7604
Source
Médecine et nutrition Y. 2007, vol. 43, No. 4, pages 161-180 [20 pages] [bibl. : 45 ref.]
Language
French
This document can be reproduced free for members of the CNRS community.
For members of communities outside the CNRS, the paid reproduction of this document is subject to the authorization of the Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie (Copyright authorities).

To use our services (strictly reserved for members of the CNRS (National Center for Scientific Research), French Higher Education and Research and public sector communities in France and other countries):