Document details
Document title
Un modèle énergétique non linéaire de la psyché et ses applications psychiatriques
A nonlinear and energetic affectivo-vognitive model and its practical implications for psychiatry
Author(s)
CIOMPI L.
Abstract
Le modèle affectivo-cognitif énergétique et non linéaire de la psyché, brièvement décrit dans cette présentation, intègre des notions neurobiologiques, psychodynamiques et sociodynamiques dans une approche basée sur les théories des systèmes et du chaos. Selon le concept de la logique affective, développé par l'auteur depuis une vingtaine d'années, des composantes affectives et cognitives interagissent systématiquement dans tout phénomène psychique. Les émotions sont considérées comme les principaux vecteurs énergétiques de la dynamique cognitive. Des états affectifs de base tels que la peur, la colère, la joie, la tristesse, etc., ainsi que leurs innombrables nuances et combinaisons, exercent continuellement des effets dits « opératoires» sur l'ensemble des fonctions cognitives, notamment sur le focus de l'attention, sur la hiérarchie de la pensée et sur les fonctions mnésiques. Les différents modes d'organisation affectivo-cognitive globale qui en résultent constituent des structures dissipatives dans le sens de PRIGOGINE. Elles peuvent soudainement bifurquer vers d'autres modes de fonctionnement, sous l'influence de tensions émotionnelles dépassant un seuil critique (p. ex. d'une « logique de la peur» vers une « logique de la colère » ou vice versa, d'une « logique d'amour » vers une « logique de la haine », d'une « logique de tous les jours » vers une « logique psychotique »). Similaires aux niveaux élémentaire ou complexe
Publisher
Specia Rhône-Poulenc Rorer
Document Type
Conference : 1968-1998 : 30 ans de Confrontations. Colloque, INC
Identifier
ISSN : 0153-9329 CODEN : COPSDG
Source
Confrontations psychiatriques (Paris) Y. 2000, NS, pages 33-63 [bibl. : 4 p.3/4]
Language
French
This document can be reproduced free for members of the CNRS community.
For members of communities outside the CNRS, the paid reproduction of this document is subject to the authorization of the Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie (Copyright authorities).

To use our services (strictly reserved for members of the CNRS (National Center for Scientific Research), French Higher Education and Research and public sector communities in France and other countries):