Détail de la notice
Titre du Document
Traitement d'une hyponatrémie sévère (< 120 mEq/l)
Treatment of severe hyponatremia (< 120 mEq/l)
Auteur(s)
DECAUX G.
Résumé
Le traitement trop rapide ou trop tardif d'une hyponatrémie sévère (en général < 120 mEq/I) peut être associé à des lésions neurologiques gravissimes. En présence d'une hyponatrémie aiguë (< 48 h), une correction rapide de la natrémie par l'administration de NaCl hypertonique 3 % permet d'éviter un décès par engagement cérébral. Par contre, les patients présentant une hyponatrémie chronique symptomatique (> 48-72 h) doivent être prudemment corrigés. Une ascension rapide du Na au cours des premières heures, en vue de diminuer l'éventuel œdème cérébral, doit être suivie d'une ascension lente de façon à ne pas dépasser 10 mEq/l/24 h et d'éviter les risques d'Osmotic Demyelinating Syndrome (ODS). Les patients asymptomatiques doivent être corrigés lentement. Ceux ayant subi malheureusement une surcorrection de leur natrémie peuvent bénéficier d'une redescente rapide de la natrémie (en donnant des solutions hypotoniques éventuellement associées à du DDAVP), de façon à ne pas dépasser le dénivelé quotidien de 10 mEq/l/24 h et d'éviter de développer un ODS. Un monitoring fréquent de la natrémie permet d'éviter les surcorrections. L'utilisation du traitement à l'urée des hyponatrémies est une alternative efficace au NaCl vu son effet de protection contre l'ODS, bien démontré chez l'animal; cet effet favorable est peut-être dû à sa propriété d'induire une réaccumulation des osmolytes organiques dans le cerveau.
Editeur
Association des médecins anciens étudiants de l'Université libre de Bruxelles
Identifiant
PMID : 11723783 ISSN : 0035-3639
Source
Revue médicale de Bruxelles A. 2001, vol. 22, n° 5, pp. 413-419 [bibl. : 43 ref.]
Langue
Français
Pour les membres de la communauté du CNRS, ce document est autorisé à la reproduction à titre gratuit.
Pour les membres des communautés hors CNRS, la reproduction de ce document à titre onéreux sera fournie sous réserve d’autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie.

Pour bénéficier de nos services (strictement destinés aux membres de la communauté CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), de l'ESR français (Enseignement Supérieur et Recherche), et du secteur public français & étranger) :